jeudi 4 mars 2010

Luc Lafnet (1899-1939), un oublié des années trente.



Dédaigné mais pas oublié des fins connaisseurs, baudelairien dans l'âme, partagé en deux postulations existentielles simultanées: dieu et satan, Luc Lafnet vécut et travailla à Paris de 1923 à 1939. Si l'on si attarde un peu, on trouve , dans son œuvre , un peu de Bosch, Callot, Doré, Ensor et Félicien Rops.

Élève, pour la peinture d'Evariste Carpentier et d'Emile Berchmans et, pour le dessin, d'Adrien de Witte et François Maréchal, il est immédiatement, par son talent évident, le chef de file d'une génération d'artistes liégeois. En 1922, il part pour Paris et s'y installe. Ses chemins de croix et ses oeuvres décoratives ornent les murs de plusieurs églises de Paris et de la banlieue. Citons, pour exemple, la chapelle de l'hôpital Saint-Jean, la chapelle du monastère de la Chaume à Port l'Abbé et il réussit magnifiquement la décoration de l'hôpital de Saint-Jean d'Angely, en Charente et, en Vendée, encore, ses travaux font autoriré dans plusieurs églises et chapelles.

Son étonnant talent de dessinateur-graveur et d'illustrateur lui permet des réalisations très personnelles. C'était un imaginatif, toujours en quête d'une figuration allégorique et il en ressort de ses tableaux un symbasqués, dolisme satirique. Son œuvre formelle est parsemée de monstres grimaçants, de nutons me satyres et satyresses fourchus , de gnomes grotesques, obèses et d'hommes à la trogne bestiale, des monstres hideux et des larves humaines qui grouillent comme des damnés dans une toile de Jérome Bosch. Il n'échoua pas mais il vivota et en souffrit sans le montrer car il souriait de devoir, pour vivre, collaborer à un journal de coiffeurs et aborder la bande dessinée.

Mais c'est dans son œuvre érotique qu'il se dévoile et donne le meilleur de lui même en illustrant quelques classiques de la littérature érotique et en réalisant, pour quelques collectionneurs friands de joyeusetés, des ouvrages uniques dont certains furent truffés de dessins et d'aquarelles originales à caractère sulfureux où la part la plus belle est donné à la femme, très présente dans son œuvre gravée. Il fut l'ami de Georges Simenon qui l'encouragea dans cette voie.

Il n'hésita pas , à l'instar de Martin Van Maele, d'illustrer des ouvrages traitant de la flagellation et notamment ceux de la célèbre collection des Orties blanches où il signa des compositions sous le nom de Jim Black et Grim. Ses pseudonymes les plus fréquents sont Viset et O. Lucas mais aussi Pol et Luc dans d'autres ouvrages.

Luc Lafnet travailla principalement avec les éditeurs parisiens Georges Briffaut, Jean Fort et Maurice Duflou.

En 1937, la mort prématurée de sa fille unique, l'acheva et accéléra la sienne. "Et c'est pour cela, sans doute, qu'il s' est laissé plus facilement emporter par l'un des démons grimaçants qu'il évoquait si souvent et qui est venu saisir cette proie trop facile qui ne résistait plus.", sic Abel Lurkin, 1939.


Essai de Bibliographie des illustrations de Luc Lafnet.


- Simar J. Contes d'aujourd'hui. Proses et vers. Illustrations de Luc Lafnet, Liège, Herman-Wolf, s.d., 32 p, couv. ill.

- Sim Georges, Au pont des Arches, Liège, Bénard, 1921, 96p. couv.ill et 2 dessins orig. de Lafnet Edition originale du premier roman de G.Simenon.

- Vatriquant, José, Ombres et mort, Liège, édit. nouvelles, 1921, 112p. Ed..orig. ill; de 16 dessins signés Luc Lafnet et une vignette de couv. signée Luc.

- Linze , Georges, Les Forces comparées, S.l.s.n. Liège, chez l'auteur, 1922, 56 p. , éd. orig.1 dessin signé Luc.

- Gers José, Les jeunes crépuscules, Poèmes, S.l.n.d. ( Gand, Vanderpoorten, 1925) Ed.orig. tirée à 500 ex. ill de 38 dessins signés Luc Lafnet.

- Dornano, Lucio, Etreintes sacrilèges, Messes païennes, Paris, Girard et burino, 1926, 68 p. éd; orig. tirage limité à 110 ex; num. sur vergé d'Arches.

- Dornano, Lucio, Messes païenne. La Divine orgie. Tryptique, suivi dune étude critique de M. Peyssou. Paris, Girard et Bunino; s.d. ( 1927). Edit; orig. ill; d'1 portrait de l'auteur signé Luc; Tir. à 1050 ex.num.

- Lucio Dornano, Messes païennes ; Extases profondes, tryptique de L. Dornano, les Maîtres de l'érotisme petit fascicule in 8° de 16 p avec i couv;ill , 4 eaux-fortes et diverses lettrines libres de Viset.

- Gauthier Théophile, Lettres à la Présidente et galanteries poétiques. Neuilly, Ed. du Musée secret, 1927, 202p, tirage limitéà 465 exempl. h.c. avec 12 eaux-fortes libres, avec remarques, signées Viset. Magistrale illustration de Lafnet, peut-être la plus belle suite libre depuis Rops ( Perceau, 95-6). Ed. établie par M.Duflou. Il existe une suite des 12 e.-f. ; rarissime, en sanguine qu'on joignait aux exempl. de tête.

- Gauthier Théophile, idem ci-dessus, ex. unique, enrichi de 68 dessins à la mine de plomb aquarellés, dont 2 à double page signés Léandre mais dus à Luc Lafnet.

- Les Quatrains du Quatrain, Paris, G. Sauvaget, 1927, IV-80p. , tir.limité à 400 ex. avec 8 e.-f. , h.t. signées Lafnet.

- Vérineau , Alexandre de, Au bord du lit, Stances ill de onze eaux-fortes originales par Lucas, O Erotopolis, A l'enseigne des bacchantes , 1927, 42 p, couv.impr.,tir à 360 ex. h.c; sur vergé pur fil Lafuma. Texte dû à Louis Perceau et édit. ; de Duflou N.B.: mon exempl; comporte 11 aquarelles originales en sus. Il existe également la même suite tirée à part à toutes grandes marges avec un frontispice différent (sarabande de corps enchevêtrés, intitulée au bord du lit, numérotée V/XXV et signée Lucas.

- Dormienne Louise, les Caprices du sexe ou les audaces érotiques de Mademoiselle Louise de B... Roman inédit; Orléans, aux dépens des amis de la galanterie ; sd. (Paris, Maurice Duflou, 1928), in 8° de 164 p. Ed. or. ill; de 13 e.-f. signées Viset; Ex. limité à 350 ex; num. sur vélin pur fil Lafuma.

- L'École des biches ou Mœurs des petites dames de ce temps. Aux Acacias, à l'enseigne de la crinoline (Paris, M. Duflou), 1928, in 8° de 168 p. tiré à 350 ex; avec 13 eaux-fortes h.t avec remarques signées Viset.

- L'École des biches, idem avec 6 dessins originaux de Viset et une dédicace de Luc Lafnet au docteur Germain.

- Flogger, A.W., Les Confidences d'un baronnet et Poker de dames, suite des confidences d'un baronnet, Paris, coll. des Orties blanches, s.d. (1929), 2 volumes in 8° de 312 et 318 p Ed.or. tir. à 1000 ex. num; Chacun des vol. est ill. de 12 héliogravures signées Jim Black.

- Gros, Johannès, Une courtisane romantique, Marie Duplessis, Paris, au Cabinet du livre, 1929, in 8° de 318 p, tir. à 500 ex. num. avec 10 e-.f. h.t. signées Viset.

- Le Cabinet secret du Parnasse, recueil de poésies libres, rares ou peu connues pour servir de Supplément aux Oeuvres dites complètes des poètes français, Pierre de Ronsard et la Pléiade,Paris, au Cabinet du livre, 1928, in 8° de 266p., tir. lim. à 2500 ex. num. avec 1 e.-f. en frontispice, signée Viset.

- Le Cabinet secret du Parnasse (II), Mathurin Régnier et les Satyriques, Paris, Au Cabinet du livre, 1930, in 8° de 254 p. tiré à 2600 ex. num. avec 1 frontispice à l'e.-f. signé Viset.

- Le cabinet secret du Parnasse, Malherbe et ses escholiers, (III) Paris , au cabinet du livre, 1932, in 8° de 246p; tiré à 2600 ex. num. avec 1 frontisp. à l'e.-f. signé Viset.

- Arétin Pierre, les Dialogues de Pietro Aretino, Paris, au Cabinet du livre, 1927-1928, in 8° de VIII- 242 et 360 p tirés à 480 ex. num. avec 2 frontispices à l'eau-forte de Viset, 10 e.-f. et 63 grav. sur bois de Martin van Maele "qui est mort le crayon à la main, pour ainsi dire, et il avait dû laisser inachevée l'illustration du présent ouvrage : les 2 frontispices étant encore à faire ; Nous avons eu la bonne fortune de pouvoir les faire exécuter par un jeune dessinateur-graveur dont il faut retenir le nom, Viset, car il comptera très rapidement parmi les artistes dont les œuvres seront recherchées des bibliophiles et des amateurs de beaux livres illustrés" (note de l'éditeur).

- Chancènes, Jean de, Esclave amoureuse, Paris, coll; des Orties blanches ( 1930), in 8° de 270p , avec 8 dessins signés Jim Black, en h.-t. Édition originale, tirage non justifié.

- D'Anniel, Pierre . Aurore , aux doigts de rose, au Cabinet du livre, 1930, in 8° de 250 p. couv. ill. 4 e.-f. , h.t. dont 1 frontispice en couleurs, 1dessin en couleurs pour la couverture et 18 vignettes, le tout signé Viset. Édition originale tirée à 1312 ex. num.

Sade, Marquis de. Éléonore et Clémentine ou les Tartufes de l'inquisition, Paris, au Cabinet du livre, 1930, l vol. in 8° de 218p avec 5 e.-f. h.t. (et non 4 comme annoncé sur le titre), signées Viset. Tirage limité à 745 exemplaires.

Brie-Comte -Robert, 1931. Suite de 6 eaux-fortes de Luc Lafnet, S.l., aux dépens de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Brie-Comte-Robert, in 4° de 28p et 3 pl; en ff. emb.muet de l'édit. Beau livre tiré à 305 ex. dont 20 de tête sur japon comportant les 3 états des e.-f.

- De Coster, Charles. Légendes flamandes, gravures sur cuivre de Luc Lafnet, aux dépens de l'Union liégeoise du Livre et de l'estampe, grand in 4° , ss emb. noir d'édit. de 21-208 p., tiré à 86 exempl. num. sur vélin de hollande avec 23 eaux-fortes, in-texte dont un frontispice signé Luc Lafnet. Pour d'aucuns, c'est le plus beau livre illustré de l'artiste.

- Fulbert Florence. Dresseuse d'hommes. Dialogues intimes. Illustr. de Jim Black, Paris, coll. des Orties blanches (1931), in 8) de 212 p; avec 8 dessins h.t. Édition originale, tirage non justifié.

- Piccolomini, Aeneas Silvius, Euryale et Lucrèce. Histoire de deux amants. Paris, aux dépens de la Société, Les Bibliophiles du papier, 1931, grand in 4° de XVIII-148p en ff. couv.parcheminée, chemise et étui décorés de l'éd. avec 13 e.f. signées Luc Lafnet ; Tirage unique à 110 ex. num. sur vélin de Lana.

- Desergy, René-Michel. Sous la tutelle, Paris, coll. des Orties blanches, 1932, in 8° de 290p orné de 16 héliogravures de Jim Black.

- Restif de la Bretonne, Nicolas, Le Pied de fanchette ou le soulier couleur de rose, Paris, Briffaut, 1932, in 8° de IV-266p; avec 16 e.-f. coloriées au pochoir h.t. signées Luc Lafnet, tir. limité à 541 ex. num. L'un des plus jolis Lafnet et le seul qu'il ait illustré d'eaux-fortes en couleurs.

- Restif, idem sur Hollande, contenant les e.f; en couleurs et en noir avec remarques et enrichi de 53 e.f. d'essai dont 2 inédites, 15 dessins sur papier calque, ayant servi pour l'ill. du livre et 17 dessins inédits ; une lettre de Briffaut à Lafnet, datée 29 juin 1932, qui énumère les conventions passées entre l'éditeur et l'illustrateur ; une lettre de Lafnet à Georges de Froidcourt, datée du 23 juillet 1936 où il explique que cet exemplaire, hors justification, est le sien et énumère toutes les pièces qu'il y a jointes. Exemplaire unique, relié par Bauwens, 1/2 ch. r. dos à nerfs fleuronné, non rogné, couv. cons avec un ex-libris José Gers, dessiné par Lafnet.

- Furrya , Sophia, Les geôles de dentelles av. 16 hélios par Jim Black, Paris, coll. des orties blanches, 1933, in 8° de 212p, couv; imp; avec 16 h.t; et dessin de couverture en bistre et noir. Ed. originale, tirage non justifié.

- Belot, Adolphe; Les Stations de l'amour. Lettres de l'Inde et de Paris. Bénarès , aux dépens des bayadères, s.d. ( Paris, M. Duflou, 1934) in 8° de 168 p avec 12 héliogr.h.t.signées Grim; Ouvrage tiré à 350 ex; num. sur vergé Chesterfield, couv; impr.

- Feydeau, Ernest. Souvenirs d'une cocodette, écrits par elle-même. Planches gravées par Luc lafnet, Paris, Bibliothèque des curieux, 1934 , in 16° de VI-226p couv. impr. étui rouge avec 12 h.t. en bistre et noir signés Luc Lafnet. Tir. limité à 750 ex. num. sur vélin de Rives.

- Histoires raides pour l'instruction des jeunes fillles, recueillies par un journaliste (Louis Perceau) et abondamment illustrées.

- Marseille, à l'enseigne des trois cagoles, s.d., in 8° de 136p, s.d. (1938) , avec 43 dessins libres signés Pol; Tir. limité à 400 exempl; sur vergé Chesterfield.

- Simenon, Georges. Au grand 13, par Gom Gut, Paris, édit; Prima, 1925, in 8° de 192 p. avec 1 couv; ill. en bistre et noir signée Luc.L.

- Vergès, Paulette. Mon dressage. Cuisant noviciat, Paris, coll. des Orties blanches, 1934, in 8° de 260p, couv; imp; avec 12 h;t; en héliograv. signés Jim Black. Edit. originale, tirage non justifié.

- Petites histoires de rire, recueillies un peu partout. Meudon; Éditions rabelaisiennes, 1935, 2 tomes de 160 p Ed. ill de 31 pl; en noir tirée à 350 ex. num. A noter que seulement 20 ill. sur les 33 sont de Lafnet, les autres étant reprises part un illustr. anonyme.

- Lurkin, Jean. Chasses joyeuses, Vervoz-Ocquier, éd. de Saint-hubert, 1936, in 8° de VIII-152 p.;cou.imp; avec 20 dessins signés Luc, dont 19 bandeaux et 1 vignette de couv. Ed. originale.

- Baudelaire, Charles; Le Spleen de Paris, préf. de A.Suarès. Gravures de Luc lafnet. Les Bibliophiles franco-suisses ( Paris), 1940, in 4° de VIII-260 p., couv; impr.chemise et etui de l'éditeur avec 89 eaux-fortes dont un frontispicesigné Luc lafnet et 88 in-texte . Tirage unique à 106 ex. num. sur vélin de Lana.

- Lurkin, Jean. Physiologie de la chasse, Vervoz-Ocquier. Ed. de Saint-Hubert, 1938, in 88 de 176p. ill. d'1 frontispice et de 174 dessins in texte de Lafnet (le titre et la couv. annoncent 160 dessins) Tirage à 1426 exempl.

- Rictus, Jehan ; Le Coeur populaire ; Paris, Eugène rey, 1920, in 8° de 152 p, exempl. de Lafnet, enrichi de 21 dessins à la plume par l'artiste.

- Verlaine, Paul. Oeuvres libres ; A Eleuthéropolis, 19... (Paris, Jean Fort, vers 1914) in 8°, à toutes marges , illustré de 17 dessins originaux à la plume et encre de chine aquarellés, signés Viset.

- Verlaine , idem mais avec avec 47 dessins originaux à la plume et encre de chine aquarellés et signés Viset.

- Haraucourt, Edmond ; Le Sire de Chambley, La Légende des sexes, poèmes hystériques, imprimés à bruxelles pour l'auteur ( Paris, Bonnel, 1925), grd in 4° avec 140 compositions libres originales à la mine de plomb, rehaussées aux crayons de couleurs, certaines , à double page de Viset.

- Quatre dessins érotiques aux crayons et lavis sur vélin de Annam ( champ délimité au trait 125 X 190 mm) signés Viset dans le coin inférieur gauche avec légende autog. au crayon, dans la marge 1° ... d'une bouche experte.;; 2° elle fut achetée par un proxénète ; 3°, Elle sera à la disposition du peuple; 4° Tantôt, vêtue en garçon. Dessins destinés, sans doute, à un ouvrage érotique, non paru.


Destiné à un public averti je vous propose une petite visite de l'album d'illustrations consacré à Luc Lafnet et visible ICI.

Bonne journée,
Vicomte Koyakov

13 commentaires:

Bertrand a dit…

Un grand grand merci au Vicomte Kouyakov qui nous fait découvrir un artiste complet et de belle façon.

Avec le Textor pour le XVIe siècle et le Vicomte pour le "curiosa" XXe siècle, il ne nous manque plus qu'un expert en enluminures XIVe pour avoir une équipe de choc !

Merci à vous,

B.

calamar a dit…

Le Rétif est le seul illustré en couleurs ? ah ben tant pis, alors. Et apparemment l'exemplaire de l'auteur est déjà bien au chaud dans une bibliothèque, d'où il ne sortira pas de sitôt.
Il faudra que je recherche d'autres illustrateurs si je veux de la couleur !

Textor a dit…

Comme vous dites, çà défrise du minou !!!

Bertrand a dit…

Un bibliophile prévenu en vaut deux comme dirait Alliot-Marie...

En même temps, n'est pas prévenu qui veut !

B.

Pierre a dit…

Je suis loin d'être un membre indifférent aux articles du Vicomte, mais pour le coup, je trouve que cet illustrateur nous offre une vision très triste du sexe. Ce n'est pas tant la couleur qui manque qu'un semblant de gaieté ou de la complicité dans l'acte.

On a l'impression d'un exercice imposé, de gravures faciles et alimentaires. Maintenant, c'est vrai que cela ressemble plus au quotidien.

Excellent article néanmoins. Le genre de "prose" que j'aime... Pierre

Textor a dit…

"Et tous ces fiers démons que toujours d'âge en âge
Dieu, pour faire éclaircir à fond ses vérités,
A permis qu'aux chrétiens l'enfer ait suscités ?"
Boileau - Satires XII

Vicomte Kouyakov a dit…

Merci à L.C.qui m'a communiqué que Luc lafnet avait également realisé pas mal de caricatures politiques anti-allemande, après 14-18 et qu'il était à la base de la création de Spirou, en B.D.

Vicomte Kouyakov a dit…

Addenda à la Bibliographie Luc Lafnet.
Dethier Maurice, Le dernier homme. Liège, édit. nouv.1921. In 8° de 96p. ill; de Crommelinck et l vignette à la couvert.de L.Lafnet;
Eros s'amuse, Paris, J.Fort, 1929, in 12°de 241p.couvert. orig.de Luc Lafnet;
Linze, Georges, Les Forces comparées. Liège, imprimerie du sud,1922. In 12° de 56p; portr. original de L.Lafnet;
Hauriac, Maurice, Petit traité de mécanique sentimentale.Paris, éd. du monde moderne,1927.In 12° de 94p. couvert.ill. et 1 portrait en noir de luc Lafnet;
Réande, Jean, Inquiétude. Poèmes. G.Courville,1933.In 8°de 39p.av. des illustrations de Luc Lafnet;
Les Fugitives.Pièces anecdotiques et historiques de la coiffure féminine à travers les âges. Louis Ferrand & Géo. In 8° de 420p. av.des ill. de Luc Lafnet.

calamar a dit…

en voici encore un autre :
http://cgi.ebay.fr/Marquis-de-Sade-Zoloe-500ex-ill-Luc-Lafnet-Curiosa-1932_W0QQitemZ370345010099QQcmdZViewItemQQptZFR_GW_Livres_BD_Revues_LivresAnciens?hash=item563a4863b3

Sade, Zoloé, bibliothèque des curieux, Paris, 1932, 9,5 x 10,5, 182 pages, 500 ex. 12 illustrations en couleurs de Luc Lafnet.
(description reprise de l'annonce). Le Rétif n'est donc pas le seul en couleurs !

Anonyme a dit…

je veux bien que Gautier ait été amateur de hasch mais il en a déjà deux dans son prénom, pourquoi lui en ajouter si souvent un dans son nom ?... nous écrirons donc Théophile Gautier !...

Raoul Viergerie a dit…

Souhaitons que quelqu'un nous fasse un compte-rendu de la vente de l'atelier de Luc Lafnet, qui a lieue en ce moment même à Drouot.

Raoul Viergerie a dit…

Souhaitons que quelqu'un nous fasse un compte-rendu de la vente de l'atelier de Luc Lafnet, qui a lieue en ce moment même à Drouot.

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

suivie en direct depuis mon fauteuil ... rien d'érotique dans cette vente ...

J'ai bien aimé les deux peintures aux sujets "science fiction" ... celles qui ont fait le plus cher.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...